Columbia, la « Dream Team » du peloton