PARIS-NICE – 6ème étape

Samedi 13 mars – Peynier Tourrettes-sur-Loup

© Tim De Waele

Victoire de l’Espagnol Xavier Tondo (Cervelo) lors de cette 6ème étape. Maxime a été à l’attaque aujourd’hui, en participant à l’échappée du jour, regroupant 23 coureurs dont son coéquipier Tony Martin, Sylvain Chavanel, Leipheimer, Valverde,… Il termine cette étape à la 16ème place, à 5 secondes du vainqueur, comme premier coureur belge et premier Columbia.

Au général, Maxime gagne une place et est 36ème, à 4’35 » d’Alberto Contador (Astana), toujours leader de l’épreuve.

Lire la suite…

PARIS-NICE – 5ème étape

Vendredi 12 mars – Pernes-les-Fontaines Aix-en-Provence

Peter Sagan (Liquidas), déjà vainqueur de la 3ème étape, s’impose dans cette étape. Maxime termine 76ème, à 2’36 » du vainqueur. 

Au général, il perd quelques places et se retrouve à la 37ème place, à 4’35 » de l’Espagnol Alberto Contador.

PARIS-NICE – 4ème étape

Jeudi 11 mars 2010 – Maurs Mende 173.5 km

Victoire en solitaire de Contador au sommet de la côte de Mende. Maxime se contentant de la 32è place à 1’19 ». La journée avait été excellente, nous-a-t-il confié, et malgré le froid, j’étais bien calé en tête de course… jusqu’à 3km de l’arrivée au pied du dernier col. En cause, toujours ce problème d’explosivité, impossible d’accompagner les meilleurs dans un effort violent et court.

Au général, il garde sa 27è place mais maintenant, à 2’01 du nouveau leader.

Classement de l’étape

PARIS-NICE – 3ème étape

Mercredi 10 mars 2010 – Saint-Junien Aurillac 208 km

En raison de conditions climatiques hivernales, froid et routes verglacées ou enneigées dans la région de Limoges, le départ de la 3è étape a été décalé de 53km. L’étape ne fera donc que 155km et le départ sera donné à 13h00.
C’est le jeune slovaque Petre Sagan qui décroche la victoire, détaché de quelques secondes d’un groupe d’une cinquantaine de coureurs au sein duquel Max prend la 31è place.
Voigt s’empare du maillot jaune et Maxime remonte au 27è rang au général à 52″ du leader.
.

PARIS-NICE – 2ème étape

Mardi 9 mars 2010 – Contres Limoges 201 km

Victoire  du français Bonnet à la suite d’un sprint à nouveau perturbé par la chute de plusieurs coureurs (dont Tony Martin, mais sans gravité). Maxime, bien présent dans le final (notamment dans la côte à 10km de l’arrivée) s’est fait une petite frayeur (petit accrochage avec un autre coureur) mais a rapidement réintégrer l’arrière du peloton…

Lire la suite…

PARIS-NICE – 1ère étape

Lundi 8 mars 2008  Saint-Arnoult-en-Yvelines Contres 201.5 km

Chute de Maxime

Coups de vent et coups de bordure dans les 25 derniers km de cette 1ère étape. Une poignée de coureurs sont arrivés avec 17″ d’avance sur le gros du peloton au sein duquel Maxime a pu s’accrocher après une chute au ravitaillement. Ca est tombé juste devant lui au moment où il vidait sa musette, à près de 50 à l’heure ! Rien de grave en apparence, des brûlures aux genoux, aux coudes et aux cuisses.

J’ai du batailler plus de 20km pour rentrer sur le peloton, nous raconte-t-il, au moment où l’allure était très vive. Je me suis bien accroché le reste de l’étape en évitant plusieurs chutes dans le final et espère ne pas garder de séquelles musculaires.

Classement de l’étape

PARIS-NICE Prologue

Dimanche 7 mars 2010 – Montfort l’Amaury  8km

Max dans son nouveau maillot à Montfort-l'Amaury

Maxime termine 46è du prologue à 35″ du hollandais Lars Boom. Résultat quelque peu décevant, mais il semblerait que la dernière partie du peloton se soit élancée avec un vent de face plus violent. Ce qui expliquerait aussi les temps assez moyens de plusieurs favoris…

Pas d’explication à ces résultats mitigés. Je me sentais très bien, nous a dit Maxime, je pensais même avoir fait un chrono très correct. Même constat de Tony Martin, coéquipier de Max et véritable spécialiste de la discipline, qui ne trouve pas de raison à sa contre-performance.

Classement de l’étape

PARIS-NICE du 7 au 14 mars – Présentation

Souvenir du Paris-Nice 2008

Ce dimanche, débute Paris-Nice, considéré comme le premier grand rendez vous du début de la longue et intense saison professionnelle cycliste.

La Course au Soleil a été dessinée cette année de façon à ce que jusqu’à la dernière (et traditionnelle) étape, se finissant sur la promenade des anglais, le suspense soit garanti. Après un prologue qui permettra au plus en jambes des rouleurs d’endosser le maillot de leader, les sprinteurs pourront se disputer la victoire lors de la deuxième étape avant de laisser vraisemblablement le devant de la scène au prétendants à la victoire. Les deux étapes qui suivront permettront aux puncheurs d’essayer de prendre de la marge, car les trois dernières étapes de cette édition seront plus favorables aux purs grimpeurs quand bien même les puncheurs garderont tout de même leurs chances de victoire finale, car une seule des trois dernières étapes se terminera au sommet. Il sera donc pour eux impératif de perdre le moins de temps possible sur les ascensions afin de pouvoir espérer, combler le déficit en descente. La course semble donc très ouverte, tous les types de coureurs auront une carte à jouer, le tout est de ne pas la gâcher…

Lire la suite…

Clasica de Almeria – Vu par Max

Dimanche 28 février 2010

Bonsoir à tous,

Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’ai couru aujoud’hui la Classique de Almeria.

Lire la suite…

Clasica de Almeria

C’est ce dimanche 28 février qu’a lieu la Classica de Almeria, tout au sud de l’Espagne.

Une classique qui se termine souvent par un sprint massif, le trajet de cette année a été modifié  et rendu plus facile dans sa finale. Les Columbia devraient jouer la carte Cavendish…

Le site officiel de l’épreuve

Pour suivre la course en live