PARIS-NICE – 4ème étape

Jeudi 11 mars 2010 – Maurs Mende 173.5 km

Victoire en solitaire de Contador au sommet de la côte de Mende. Maxime se contentant de la 32è place à 1’19 ». La journée avait été excellente, nous-a-t-il confié, et malgré le froid, j’étais bien calé en tête de course… jusqu’à 3km de l’arrivée au pied du dernier col. En cause, toujours ce problème d’explosivité, impossible d’accompagner les meilleurs dans un effort violent et court.

Au général, il garde sa 27è place mais maintenant, à 2’01 du nouveau leader.

Classement de l’étape



7 commentaires pour “PARIS-NICE – 4ème étape”

  1. L’explosivité viendra comme le reste et si elle ne vient pas soyons fiers des résultats de Maxime car vu le temps que Paris-Nice traverse notre Max est le 1er belge et de loin.A demain.

  2. Soyons réalistes,je n,ai pas trouvé de l,explosivité dans le démarrage de Contador.Il a creusé l,écart en homme fort,sans plus.Max était le meilleur belge aujourd,hui,bonne m…. pour la suite !

  3. C’est un peu dommage pour l’explosivité mais d’un autre coté on est tousse fière de Max il fait de bon résultats et il est meilleur belge franchement chapeau !
    et bonne chance pour la suite hein 😀

  4. Salut jeannot,
    quand tout le monde est au rupteur, l’attaque de Contador était quand même pas mal ! D’autres coureurs puissant ont essayé de le suivre, mais sans succès, preuve qu’il y avait une dose explosive dans ce qu’il a fait. Il ne faut pas oublier qu’on n’est pas sur des pentes de 7-8% mais sur une moyenne au km de 12 et 11,5 ! Pour laisser VDB à 2’23 sur 2,5 kms, on ne doit pas adopter un train de sénateur.
    …Mais samedi devrait mieux se prêter à une petite tentative de notre Max, un long col, pas un gros danger pour les favoris ( ..qu’ils pensent ), et surtout, on arrive sur ses terres devant la famille, les amis, et la future maman, de quoi être vachement motivé !!!
    Premier belge, c’est pas mal à nos yeux, mais il ne s’en contente pas, et il a tout à fait raison.
    Allez Max, TON Paris-Nice commence seulement.

  5. Mon brave shorman,le cyclo(touriste) lambda que je suis reste grandement admiratif devant tous ces coureurs,quelqu ils soient quand par ce froid de canard mon vélo est chaudement encore au clou !!! amitiés

  6. Salut jeannot,
    je suis probablement encore plus touriste que toi, et chez moi aussi le vélo est au repos forcé. Je suis entièrement d’accord concernant l’admiration qu’on doit avoir envers ces athlètes !
    Si tu passes dans la région d’Houffalize, j’aurai peut-être la chance de faire quelques kms avec toi, histoire de discuter de Max.
    Mais il faut au moins 15°, du soleil, et pas de vent !
    A bientôt j’espère, pour cette balade, et très souvent sur ce blog.

  7. explosivité ou pas , je pense que sur ce Paris-Nice , il n’y a pas grand chose à faire : partir de loin et on est de toute façon repris ; attendre le dernier col , c’est presque impossible vu le ritme imposé . Tant qu’une des »grosses » formations ne mettra pas le feu , le scénario sera le même !

Laissez un commentaire