GIRO – Étape 5

Mercredi 14 mai – Taranto > Viggiano (203 km)

© Belga (sporza.be)

© Belga (sporza.be)

L’Italien Diego ULISSI (Lampre) s’impose dans cette première étape montagneuse devant l’Australien Cadel EVANS (BMC) et le Colombien Julián David ARREDONDO (Trek). L’Australien Michael MATTHEWS (Orica) conserve le maillot rose de leader.

Maxime réalise une très bonne étape et termine 21ème, à une seconde du vainqueur italien. Au classement général, il fait un bond de 71 places et est désormais 36ème, toujours à 1’37 » du coureur australien.

Résultats

Parole à Max
« L’étape n’était pas simple aujourd’hui avec ce final tortueux et en montée. En plus, la pluie a rendu les routes presqu’aussi glissantes qu’hier. C’était vraiment délicat. J’étais assez bien mais j’ai eu les « grosses jambes » à un kilomètre de l’arrivée donc je termine un peu moins bien que prévu. Le plus important est que je ne perde pas de temps. »

Sixième étape
Après l’étape de moyenne montagne ce mercredi, les coureurs en rouleront une nouvelle entre Sassano et Montecassino (247 kilomètres). Au cours de l’étape, le peloton gravira une côte de 4ème catégorie (Cava de’ Tirreni – km 102,8). L’arrivée sera un col de deuxième catégorie, Montecassino. Le départ sera donné à 11 heures. L’arrivée se déroulera entre 16h55 et 17h30.

© gazzetta.it

© gazzetta.it

GIRO – Étape 4

Mardi 13 mai – Giovinazzo et Bari (112 km)

© lottobelisol.be

En Irlande, les moutons étaient roses. En sera-t-il de même en Italie? © lottobelisol.be

Le Français Nacer BOUHANNI (FDJ) enlève cette première étape italienne, courue en partie sous la pluie. Il devance au sprint l’Italien Giaccomo NIZZOLO (Trek) et le Néerlandais Tom VEELERS (Giant – Shimano). Marcel Kittel, double vainqueur d’étape, n’a pas pu prendre le départ de cette étape à cause de la fièvre. Il quitte donc prématurément ce Giro. En ce qui concerne le classement général, l’Australien Michael MATTHEWS (Orica-GreenEdge) reste en tête et conserve le maillot rose.

Maxime termine 97ème place et dans le même temps que le Français. Au classement général, Max est actuellement 107ème, à 1’37 » du coureur australien.

Classements du jour

Parole à Max
« Je n’ai jamais vu une route aussi glissante. Même en ligne droite c’était dangereux. C’était une bonne décision de prendre les temps à un tour de l’arrivée et de laisser les sprinters s’expliquer entre eux. Et quand je vois ce que ça a donné avec seulement 40 coureurs pour la victoire, je n’ose pas imaginer si on était arrivé à 200… En tout cas, ça a fait une bonne journée de transition avant d’attaquer des choses plus sérieuses dès demain. »

Cinquième étape
Après une étape de transition, les coureurs vont faire face à la montagne italienne pour la première fois ce mercredi. L’étape entre Taranto et Viggiano (203 kilomètres) sera en effet une étape de moyenne montage. Au programme pour le peloton : Valico d. Serra di San Chirico (catégorie 3 – km 138, 4), Viggiano (catégorie 4 – km 190,8 et km 203). Le départ sera donné à 12 heures. L’arrivée sera elle adjugée à Viggiano entre 17h et 17h30.

© gazzetta.it

© gazzetta.it

GIRO – Étape 3

Dimanche 11 mai – Armagh > Dublin (187 km)

© twitter.com/Lotto_Belisol

© twitter.com/Lotto_Belisol

L’Allemand Marcel KITTEL (Giant-Shimano) est sans conteste l’homme du grand départ irlandais de ce Giro. Après sa victoire d’hier, le sprinteur allemand remet ça ce dimanche et s’impose à Dublin! Il devance le Britannique Ben SWIFT (Sky) et l’Italien Elia VIVIANI (Cannondale). Malgré tout, cette deuxième victoire en deux étapes ne lui permet pas d’enfiler le maillot rose. Le maillot de leader reste sur les épaules de Michael MATTHEWS (Orica-GreenEdge) à la veille du premier jour de repos de ce Giro 2014.

Maxime termine 19ème de l’étape, dans le premier groupe et dans le même temps que Kittel. Au classement général, Max remonte pour être 111ème, toujours à 1’37 » de Matthews.

Classements

Parole à Max
« C’était une étape assez tranquille au début mais on a rapidement été gênés par la pluie. Il faisait froid et il fallait gérer cet élément. Dans le final, on savait que c’était sinueux donc j’ai tenté de me placer pour ne pas prendre de cassures. Mes équipiers m’ont bien aidé et finalement je finis dans le premier groupe. 11″ ce n’est pas grand chose mais c’est toujours ça de pris. »

Quatrième étape
Cette quatrième étape sera en réalité la première étape en Italie après le grand départ irlandais. Elle se déroulera entre Giovinazzo et Bari (112 kilomètres). Aucune difficulté n’est recensée sur le parcours : les sprinteurs devraient donc être à nouveau à la fête. Marcel Kittel réalisera-t-il la passe de trois? Réponse à l’arrivée, entre 17h10 et 17h30. Le départ sera lui donné à 14h45.

© gazzetta.it

© gazzetta.it

GIRO – Étape 2

Samedi 10 mai – Belfast > Belfast (219 km)

© twitter.com/Lotto_Belisol

© twitter.com/Lotto_Belisol

Victoire du sprinteur allemand Marcel KITTEL (Giant-Shimano) lors de cette première étape en ligne. Il devance le Français Nacer BOUHANNI (FDJ) et l’Italien Giacomo NIZZOLO (Trek) sur la ligne d’arrivée. Le maillot rose change d’épaules mais reste dans l’équipe Orica-GreenEdge. C’est désormais l’Australien Michael MATTHEWS qui le porte.

Maxime est 36ème de l’étape, à 3″ de l’Allemand. Au classement général, il est actuellement 127ème, à 1’37 » de Matthews.

Classements du jour

Parole à Max
« Après coup, je peux dire que c’était une bonne journée. Ce n’était pas très difficile physiquement. Mais il a quand même fallu lutter contre la pluie et le froid. De ce côté-là, ce n’était pas facile… »

Troisième étape
La troisième (et dernière) étape irlandaise mènera les coureurs d’Armagh (Irlande du Nord) à Dublin (République d’Irlande) (187 kilomètres). Cette étape devrait à nouveau voir la victoire d’un sprinteur. Elle ne comporte en effet que deux côtes de deuxième catégorie, en début d’étape : Markethill Summit (km 32,1) et Fews Forest (km 51). Le départ sera donné à 10 heures (11h en Belgique). La victoire d’étape se jouera aux alentours de 15h heure locale (16h).

© gazzetta.it

© gazzetta.it

GIRO – Étape 1

Vendredi 9 mai – Belfast > Belfast (21,7 km)

© twitter.com/Lotto_Belisol

© twitter.com/Lotto_Belisol

L’équipe australienne Orica-GreenEdge s’impose dans le contre-la-montre par équipe inaugural. Orica réalise un temps de 24’42 » et devance l’équipe championne du monde (Omega-Pharma – Quickstep) ainsi que la BMC. Le Canadien Svein TUFT (Orica) est passé le premier sur la ligne d’arrivée. Il enfile donc le premier maillot rose de ce Giro 2014.

L’équipe Lotto-Belisol termine 20ème du jour, à 1’34 » d’Orica.

Résultats complets

Parole à Max
« Nous n’avons pas été bons aujourd’hui mais je n’en veux pas a mes coéquipiers. C’est une situation très frustrante. À cause de la pluie (ce n’était pas le cas pour toutes les équipes), on a vite été désorganisés et en plus, on manque d’expérience sur ce genre d’exercice. Je perds beaucoup plus de temps que j’avais prévu mais les sensations sont bonnes. Mon joker sur le Giro est déjà utilisé mais je reste confiant pour atteindre l’objectif que je me suis fixé. »

Deuxième étape
Demain samedi, l’étape sera une boucle de 219 kilomètres autour de Belfast, à travers les villes au nord de la capitale d’Irlande du Nord. Deux côtes de 4ème catégorie jalonneront l’étape : la Cushendall Road (km 126, 9) et la Larne Road (km 195,4). Le départ sera donné à 9h05 heure locale (10h05 ici). Les coureurs devraient franchir la ligne d’arrivée vers 15 heures (16 heures en Belgique).

© gazzetta.it

© gazzetta.it

GIRO – Présentation

Vendredi 9 mai au 1er juin – Belfast > Trieste

© velonews.competitor.com

© velonews.competitor.com

C’est ce vendredi que commencera le premier grand tour de la saison. Le Giro débutera cette année en Irlande du Nord, à Belfast. Les trois premières étapes se dérouleront sur l’île d’Emeraude. Au programme pour les coureurs durant ces trois semaines de course : 3 450 kilomètres répartis sur 2 contre-la-montres individuels, 1 contre-la-montre par équipe, 8 étapes pour les sprinteurs, 1 étape de moyenne montagne, 4 étapes de moyenne montagne avec arrivée au sommet et 5 étapes de haute montagne avec arrivée au sommet.

Max participera au deuxième Tour d’Italie de sa carrière. Sa première participation remonte à 2006 (Cofidis). Il avait décroché une 33ème place finale au classement général. À l’époque, le Giro avait débuté en Belgique, à Seraing.

Lire la suite…

TOUR DE ROMANDIE – Étape 5

Dimanche 4 mai – Neuchâtel > Neuchâtel (18,5 km)

© Tim de Waele (cyclingnews.com)

© Tim de Waele (cyclingnews.com)

Le Britannique Chris FROOME (Sky), vainqueur du Tour 2013, fait coup double lors de cette dernière étape. Il remporte le contre-la-montre devant l’Allemand Tony Martin (Omega-Pharma – Quickstep), champion de la discipline, et le Néo-Zélandais Jesse SERGENT (Trek). Grâce à cette performance, Froome – qui était jusque là deuxième du général – enfile le maillot jaune et inscrit du coup son nom au palmarès de l’épreuve suisse.

Maxime termine 32ème, à 1’14 » de Froome. Au classement général, il obtient une 27ème place finale, à 12’48 » du Britannique.

Parole à Max
« C’était une journée sans aucun stress. Je n’ai pas reconnu le parcours et j’ai fait un mini-échauffement pour m’épargner au maximum. J’ai démarré le contre-la-montre en roulant avec des réserves jusqu’à 4 kilomètres de l’arrivée. J’ai fini à fond pour me tester une dernière fois. Le résultat importait peu aujourd’hui mais la semaine a été bonne. Je me sens prêt pour le Giro. »

Résultats complets

TOUR DE ROMANDIE – Étape 4

Samedi 3 mai – Fribourg > Fribourg (174 km)

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch

Le Suisse Michael ALBASINI (Orica-GreenEdge) remporte cette avant-dernière étape. Il signe ainsi sa troisième victoire en cinq jours dans le Tour de Romandie (il avait déjà remporte les première et deuxième étapes). Simon SPILAK (Katusha) conserve le maillot jaune de leader sur les épaules.

Maxime est 117ème de l’étape, à 8’04 » d’Albasini. Au classement général, il est désormais 28ème, à11’35 » de Spilak.

Classements complets

Parole à Max
« J’étais assez bien aujourd’hui. Mais j’ai eu un problème mécanique à 15 kilomètres de l’arrivée. J’ai dû changer de vélo et j’ai attendu pas mal de temps que la voiture me dépanne car il y avait des coureurs un peu partout alors que moi je me trouvais à l’avant a ce moment-là. Par après, il m’était impossible de rentrer dans le peloton donc j’ai terminé tranquillement. Demain, je vais aussi faire le contre-la-montre calmement. Je ne suis plus placé au classement général et ça ne sert à rien d’user des forces inutiles alors que le Giro débute vendredi. »

Étape 5
Ce Tour de Romandie se clôturera comme il a commencé, avec un contre-la-montre. Longue de 18,5 kilomètres, cette épreuve contre le chrono se déroulera dans les rues de Neuchâtel. Le parcours comprendra une « légère montée » au milieu de l’étape, indique l’organisation. Le premier coureur démarrera à 11h23. Le dernier départ sera celui du leader de l’épreuve, à 14h32. Ce dernier devrait franchir la ligne d’arrivée un peu avant 15 heures.

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch

TOUR DE ROMANDIE – Étape 3

Vendredi 2 mai – Le Bouveret > Aigle (180,5 km)

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch

Étape reine au Tour de Romandie, ce vendredi. Le Slovène Simon SPILAK (Katusha) est le vainqueur du jour. Il s’impose devant le Britannique Chris FROOME (Sky) et le champion du monde portugais Rui COSTA (Lampre). Michael ALBASINI (Orica-GreenEdge), 91ème de l’étape à plus de 40 minutes, laisse le maillot jaune à SPILAK qui fait donc coup double.

Maxime décroche une très bonne 16ème place, à 3’25 ». Au général, il est désormais 17ème, à 3’40 ».

Résultats du jour

Parole à Max
« C’était une étape extrêmement dure. Ça a roulé vite des le premier col. Je dois dire que j’étais vraiment à l’aise à ce moment la. Mais par la suite j’ai pris froid dans la 2ème descente et j’ai eu un peu du mal à m’en remettre. Dans la dernière montée je n’étais plus si bien. J’ai continué a bloc mais j’étais loin des sensations du début d’étape. C’est un peu dommage mais c’était quand même un bon test pour le Giro. Je ne sais pas encore comment je vais aborder les 2 derniers jours mais il est clair que je ne peux plus rentrer dans le top10 donc je dois penser a m’épargner pour la semaine prochaine. »

Étape 4
L’étape de ce samedi (174 kilomètres) sera quelque peu particulière, les coureurs rouleront 6 tours de 29 kilomètres autour de la ville de Fribourg. Le peloton gravira quatre fois la même côte, entre Arconciel et Ependes, aux premier tour (km 12), quatrième tour (km 99), cinquième tour (km 128) et au dernier tour (km 157). Le départ sera donné à 12h50. L’arrivée, elle, se déroulera entre 17h10 et 17h30.

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch

TOUR DE ROMANDIE – Étape 2

Jeudi 1er mai – Sion > Montreux (166,5 km)

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch

Le Suisse Michael ALBASINI (Orica-GreenEdge) fait coup double ce jeudi! Il remporte sa deuxième étape consécutive et dépossède le Polonais Kwiatkowski du maillot jaune de leader. Albasini s’impose au sprint devant le Français Tony HUREL (Teamp Europcar) et l’Italien Giacomo NIZZOLO (Trek), ancien coéquipier de Max.

Maxime termine 39ème de l’étape, dans le peloton et donc dans le même temps qu’Albasini. Au classement général, Max gagne trois places et est désormais 22ème, à 27″ du Suisse.

Résultats

Parole à Max
« Aujourd’hui, c’était une étape sans grande histoire, même si ça a roulé très vite dans la deuxième partie de l’étape. Mes sensations étaient bonnes. Demain, ce sera un bon test avant le Giro sur une vraie étape de montagne. »

Étape 3
Lors de la troisième étape, les coureurs parcourront 180,2 kilomètres entre Le Bouveret et Aigle. Cette étape sera sans conteste l’étape reine de cette 68ème édition du Tour de Romandie : au programme pour le peloton, quatre cols de première catégorie. Le Col des Planches (km 55,3), Champex (km 78,6), Les Giettes (km 133,7) et Villars (km 164,7). Le départ sera donné à 12h05. Les premiers coureurs arriveront vers 17 heures, selon l’horaire prévu.

© tourderomandie.ch

© tourderomandie.ch