TOUR DE FRANCE – Étape 13

Vendredi 19 juillet – Pau > Pau (27,2 km – chrono individuel)

Max lors du chrono, à Bruxelles – © W. Germeys

La victoire dans le contre-la-montre individuel revient au maillot jaune français, Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep), qui conserve le leadership du classement général. Avec son temps de 35 minutes, il devance le Britannique Geraint THOMAS (Team INEOS) et le coéquipier belge de Max, Thomas DE GENDT.

Maxime est 38ème, à 2’25″ du maillot jaune. 

Classements

Parole à Max
« J’avais initialement décidé de faire ce contre-la-montre tranquillement car je n’avais pas grand chose à y gagner et je voulais me préserver pour ce week-end difficile. Dans ce sens, je n’ai pas fait la reconnaissance du parcours. Je suis parti tranquillement et j’ai fini par accélérer progressivement car je me sentais bien. J’espère que ces bonnes sensations se confirmeront demain au Tourmalet. Pour le reste, j’ai regardé la course à la télévision, en croisant les doigts pour Thomas. On y a cru mais il n’y a rien à regretter quand on voit les temps réalisés par G. Thomas et surtout Alaphilippe. Demain, on aura donc une étape assez courte et très difficile avec le mythique Tourmalet. J’espère qu’on verra encore du Soudal Lotto. »

Quatorzième étape
Étape de haute montagne, ce samedi, entre Tarbes et le Tourmalet (117,5 kilomètres). Trois difficultés montagneuses seront à gravir : la Côte de Labatmale (catégorie 4 – km 18), le Col du Soulor (catégorie 1 – km 60,5) et la montée vers le Tourmalet (hors-catégorie – arrivée). Le peloton prendra le départ à 13h30. L’arrivée aura, elle, lieu entre 16h50 et 17h15.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 12

Jeudi 18 juillet – Toulouse > Bagnères de Bigorre (209,5 km)

© Pierre Willemetz Cycling-Club (Facebook)

© Pierre Willemetz Cycling-Club (Facebook)

Victoire du coureur britannique Simon YATES (Mitchelton-Scott), vainqueur de la Vuelta 2018, qui devance deux de ses compagnons d’échappée, l’Espagnol Pello BILBAO (Astana) et l’Autrichien Gregor MÜHLBERGER (Bora-Hansgrohe). À noter: la belle quatrième place du coéquipier belge de Max, Tiesj BENOOT, qui a chuté hier. Le maillot jaune reste sur les épaules du Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep).

Maxime termine dans le groupe de Caleb Ewan, en 154ème position et à 26’34″ du vainqueur du jour.

Classements

Parole à Max
« C’était un début d’étape ultra rapide. Après une heure, un groupe de 40 coureurs s’est isolé. On avait Tim, Tiesj et Roger dedans, la situation était donc idéale. Au pied de Peyresourde, je suis resté avec Caleb dans un gruppetto. Dans la descente, il a fait une chute spectaculaire, heureusement sans gravité. On l’a attendu un moment avec Jasper et Jens. Ça nous a coûté pas mal d’énergie pour le ramener sur le dernier groupe. Par la suite, on a terminé tranquillement. Mais, finalement, la journée n’était pas mauvaise. Caleb n’a rien, on a épargné de l’énergie et surtout, Tim prend des points importants pour le maillot à pois et Tiesj décroche une belle quatrième place. »

Treizième étape
Deuxième contre-la-montre de ce Tour de France, ce vendredi. Il s’agira cependant d’un chrono individuel, autour de la ville de Pau (27,2 kilomètres). Le parcours sera un peu vallonné mais ne comptera aucune difficulté recensée par l’organisation. La Côte d’Esquillot (km 15,5) sera un des lieux de pointage. Le premier coureur prendra le départ à 14 heures. Maxime démarrera, lui, à 14h07. Le dernier, le maillot jaune, démarrera vers 17h20. Il franchira la ligne d’arrivée un peu avant 18 heures.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 11

Mercredi 17 juillet – Albi > Toulouse (167 km)

© Lotto Soudal

© Lotto Soudal

DEUXIÈME VICTOIRE LOTTO SOUDAL!!!! Le coéquipier australien de Max, Caleb EWAN, s’impose devant le Néerlandais Dylan GROENEWEGEN (Jumbo-Visma) et l’Italien Elia VIVIANI (Deceuninck-Quickstep). Le Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep) conserve le maillot jaune.

Maxime termine 162ème, à 6’18″ de son coéquipier.

Résultats

Parole à Max
« Aujourd’hui, on a continué de croire en Caleb en adoptant la même tactique. J’ai roulé en tête une bonne partie de la journée. Dans le final, j’ai vraiment dû aller à fond car les échappés ont bien joué le coup en utilisant le vent favorable de la fin de parcours. Mais, finalement, le sprint était inévitable. Ce qui ne nous avait pas sourit les dernières fois nous a souri aujourd’hui avec une victoire pour quelques centimètres. C’est un grand soulagement et une grande joie ce soir. C’est un travail collectif qui est enfin récompensé. On va savourer ce soir. »

Douzième étape
Ce jeudi, étape de montagne du côté des Pyrénées, entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre (209,5 kilomètres). Au programme, pour le peloton, trois difficultés reprises pour le grand prix de la montagne : la Côte de Montoulieu-Saint-Bernard (catégorie 4 – km 62,5), le Col de Peyresourde (catégorie 1 – km 146) et la Hourquette d’Ancizan (catégorie 1 – km 179). Les coureurs démarreront de Toulouse à 11h30. Ils arriveront à Bagnères-de-Bigorre entre 16h55 et 17h30.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 10

Lundi 15 juillet – Saint-Flour > Albi (217,5 km)

© W. Germeys

© W. Germeys

Troisième victoire belge, ce lundi. Wout VAN AERT gagne au sprint, devant l’Italien Elia VIVIANI (Deceuninck-Quickstep) et le coéquipier australien de Max, Caleb EWAN. Le Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep) reste en jaune.

Maxime termine 87ème, à 9’41″ de son compatriote, avec ses coéquipiers Thomas DE GENDT et Tim WELLENS. 

Classements du jour

Parole à Max
« Comme prévu, on a essayé de prendre le contrôle de la course. Ce n’était pas simple avec six coureurs devant. Le tempo devait rester élevé. Après le sprint intermédiaire, le peloton était vraiment nerveux. Finalement, des bordures se sont produites à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Je dois avouer que, dans l’équipe, on a été surpris par un rond point qu’il fallait absolument prendre à droite sous peine de faire 50 mètres de plus. A part Caleb, on l’a tous pris du mauvais côté. Un kilomètre plus loin, la course était pliée. Caleb termine troisième mais on espérait la victoire. C’était une journée éprouvante. C’était une vraie étape du Tour où plusieurs favoris ont perdu du temps précieux. Le jour de repos vient à point avant une nouvelle chance de sprint mercredi. »

Onzième étape
La onzième étape aura lieu mercredi, après le premier jour de repos, à Albi. Les coureurs rouleront 167 kilomètres entre Albi et Toulouse. Cette étape, considérée comme « plate », ne comptera que deux côtes : la Côte de Tonnac (catégorie 3 – km 32) et la Côte de Castelnau-de-Montmiral (catégorie 4 – km 77). Le départ sera donné à 13h35. L’arrivée aura, elle, lieu entre 17h20 et 17h45.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 9

Dimanche 14 juillet – Saint-Etienne > Brioude (170,5 km)

L'équipe, au complet - © Tom Peeters (Lotto Soudal)

L’équipe, au complet – © Tom Peeters (Lotto Soudal)

Le Sud-Africain Daryl IMPEY (Mitchelton-Scott) l’emporte, ce dimanche, en devançant le coéquipier belge de Max, Tiesj BENOOT. Le Slovène Jan TRATNIK (Bahrain Merida) complète le podium de l’étape. Le Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep) conserve le maillot jaune.

Max termine en 168ème position, à 21’22″ du coureur sud-africain et aux côtés de ses coéquipiers Roger KLUGE et Caleb EWAN ainsi que de Peter SAGAN.

Résultats de l’étape

Parole à Max
« On savait que, comme hier, l’échappée avait une grande chance d’aller au bout. La bagarre du début de course a été plus intense que hier et finalement, Tiesj a flairé le bon coup. Derrière, ce n’était pas facile car le parcours était vallonné mais ça n’avait rien à voir avec hier. Le peloton avait besoin de récupérer. Devant, Tiesj a bien manœuvré mais il n’a pas réussi à se défaire de Impey contre qui il n’avait aucune chance au sprint. Il peut être fier de sa course malgré tout. Il est aussi le plus combatif du jour. Pour l’équipe, il s’agit du quatrième trophée du genre sur huit occasions. Ça en dit long. Demain, on fera tout pour avoir un sprint. J’ai du travail en perspective. »

Dixième étape
La dernière étape avant le premier jour de repos aura lieu ce lundi. Elle se déroulera entre Saint-Flour et Albi (217,5 kilomètres). Quatre difficultés seront au programme : la Côte de Mallet (catégorie 4 – km 22), la Côte des Chaudes-Aigues (catégorie 3 – km 40,5), la Côte d’Espalion (catégorie 3 – km 95,5) et la Côte de La Malric (catégorie 3 – km 164,5). Le peloton démarrera de Saint-Flour à 12h10. Il arrivera à Albi entre 17h30 et 18 heures.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 8

Samedi 13 juillet – Mâcon > Saint-Etienne (200 km)

© Photonews

© Photonews

Superbe victoire pour l’équipe Soudal Lotto! Le coéquipier belge de Max, Thomas DE GENDT, l’emporte devant deux Français, Thibaut PINOT (Groupama-FDJ) et Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep). Ce dernier récupère le maillot jaune.

Max achève l’étape en 126ème position, à 23’47″ de son coéquipier et compatriote.

Résultats du jour

Parole à Max
« C’était une étape très difficile. Il y avait la course à tous les étages. Pour moi, les consignes étaient de rester avec Caleb si je n’étais pas dans l’échappée. Et comme Thomas est sorti au kilomètre 0, je connaissais ma mission. On a eu quelques moments de panique à l’arrière de la course mais on a pu rétablir la situation en notre faveur. En plus, on suivait l’exploit de Thomas par radio interposée et ça a donné des forces. Il a fait un grand numéro et a écrit encore un peu plus sa légende. Quel coureur!!! Cette victoire enlève une bonne partie de la pression en interne. L’air de rien, après huit étapes, on a une victoire, deux deuxième et une troisième places, trois prix du meilleur combatif et Tim est toujours porteur du maillot à pois! »

Neuvième étape
170,5 kilomètres seront à parcourir entre Saint-Etienne et Brioude, ce dimanche. Même si le parcours sera assez accidenté, seuls trois difficultés sont recensées par l’organisation : le Mur d’Aurec-sur-Loire (catégorie 1 – km 36,5), la Côte de Guillaumanches (catégorie 3 – km 106) et la Côte de Saint-Just (catégorie 3 – km 157,5). Les coureurs prendront le départ à 13h05. Ils arriveront à Brioude entre 17h15 et 17h45.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 7

Vendredi 12 juillet – Belfort > Chalon-sur-Saône (230 km)

© W. Germeys

© W. Germeys

Le Néerlandais Dylan GROENEWEGEN (Jumbo-Visma) apporte une troisième victoire à son équipe en remportant l’étape la plus longue du Tour. Il devance le coéquipier australien de Max, Caleb EWAN, et le maillot vert slovaque, Peter SAGAN (Bora-Hansgrohe). L’Italien Giulio CICCONE (Trek-Segafredo) conserve le maillot jaune.

Max est 146ème du jour, à 3’13″ du coureur néerlandais. 

Classements

Parole à Max
« C’était une des étapes qu’on avait pointées pour emmener Caleb au sprint. On a contrôlé la course derrière les deux échappés. J’ai roulé avec Tony Martin et Kasper Asgreen. On a jamais été mis en difficulté et tout était sous contrôle. Dans le final, l’équipe a fait un bon travail pour placer Caleb comme il le voulait. On a rien à se reprocher et Caleb a pu se livrer à fond jusqu’à la ligne. Il ne manque que quelques centimètres et peut être un peu de réussite. On réessayera… »

Huitième étape
Demain samedi, 200 kilomètres seront à parcourir entre Mâcon et Saint-Etienne. Cette étape, accidentée, comptera sept difficultés pour le classement du grimpeur : le Col de la Croix Montmain (catégorie 2 – km 51), le Col de la Croix de Thiel (catégorie 2 – km 71), le Col de la Croix Paquet (catégorie 2 – km 84,5), la Côte d’Affoux (catégorie 3 – km 97), la Côte de la Croix de Part (catégorie 2 – km 133), la Côte d’Aveize (catégorie 2 – km 148,5) et la Côte de la Jaillère (catégorie 3 – km 187,5). Le peloton prendra le départ à 12h10. L’arrivée, à Saint-Etienne, aura lieu entre 17h10 et 17h45.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 6

Jeudi 11 juillet – Mulhouse > La Planche des Belles Filles (160,5 km)

© Andre Schoonbroodt (Facebook)

© Andre Schoonbroodt (Facebook)

Belle performance des Belges ce jeudi. Dylan TEUNS (Bahrain Merida) décroche la victoire d’étape devant l’Italien Giulio CICCONE (Trek-Segafredo). Le Belge Xandro MEURISSE (Wanty-Gobert) prend la troisième place. Grâce à son podium, Giulio CICCONE devient maillot jaune.

Maxime termine 94ème de l’étape, à 20’02″ de son compatriote. 

Classements du jour

Parole à Max
« C’était une bonne étape pour nous. Tim et Thomas étaient devant. Ils ont pu tenter de jouer l’étape et Tim a fait le plein de points pour le maillot à pois. Derrière, on s’est économisé au maximum en vue de demain avec du travail en perspective qui nous attend.
Je voudrais aussi en profiter pour clarifier certaines choses par rapport à certains commentaires que je peux lire ici et là. Je suis sur le Tour dans un rôle d’équipier et plus particulièrement pour les étapes de plaine. Il y a des étapes où je roule en tête de peloton et d’autres où j’épargne mes forces pour les jours qui suivent. Dans la deuxième partie du Tour, je devrais avoir plus de liberté. C’est une tactique établie par l’équipe et pour laquelle j’ai donné mon aval il y a trois mois déjà. »

Septième étape
Vendredi, le peloton roulera l’étape la plus longue, de 230 kilomètres, entre Belfort et Châlon-sur-Saône. Considérée comme étape de « plat » par l’organisation, elle comptera tout de même trois côtes en début d’étape : le Col de Ferrière (catégorie 4 – km 37,5), la Côte de Chassagne-Saint-Denis (catégorie 3 – km 95,5) et la Côte de Nans-sous-Sainte-Anne (catégorie 4 – km 119,5). Le peloton démarrera à 11h20. L’arrivée se déroulera, elle, entre 16h50 et 17h20.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 5

Mercredi 10 juillet – Saint-Dié > Colmar (175,5 km)

© W. Germeys

© W. Germeys

Le maillot vert slovaque Peter SAGAN (Bora-Hansgrohe) remporte l’étape du jour devant le Belge Wout VAN AERT (Jumbo-Visma) et le champion d’Europe, l’Italien Matteo TRENTIN (Mitchelton-Scott). Le Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep) reste en jaune.

Maxime termine 156ème, aux côtés de Caleb EWAN, et à 16’58″ du coureur slovaque. 

Classements

Parole à Max
« Aujourd’hui, mon travail était de rester avec Caleb dans cette première étape vosgienne. Ça me permettait aussi de récupérer de mes efforts de hier. Caleb a éprouvé des difficultés dans le premier col mais par la suite, il était mieux et on a pu rentrer tranquillement à l’arrivée.
Demain, ce sera une des étapes les plus difficiles de ce Tour. La tactique n’est pas encore établie mais il est certain qu’on est motivé pour bien faire. »

Sixième étape
Première étape de montagne, ce jeudi 11 juillet, entre Mulhouse et La Planche des Belles Filles (160,5 kilomètres). Sept difficultés seront à gravir : le Markstein (catégorie 1 – km 43,5), Grand Ballon (catégorie 3 – km 50,5), le Col du Hundsruck (catégorie 2 – km 74), le Ballon d’Alsace (catégorie 1 – km 105), le Col des Croix (catégorie 3 – km 123,5), le Col des Chevrères (catégorie 2 – km 141,5) et la montée vers l’arrivée, la Planche des Belles Filles (catégorie 1). Le départ sera donné à 13h05. Les coureurs franchiront la ligne d’arrivée entre 17h30 et 18 heures.

© www.letour.fr

© www.letour.fr

TOUR DE FRANCE – Étape 4

Mardi 9 juillet – Reims > Nancy (213,5 km)

© W. Germeys

© W. Germeys

L’Italien Elia VIVIANI (Deceuninck-Quickstep) s’impose au sprint devant le Norvégien Alexander KRISTOFF (UAE-Team Emirates) et le coéquipier australien de Max, Caleb EWAN. Le maillot jaune reste sur les épaules du Français Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quickstep).

Max est 160ème de l’étape, à 2’10″ du coureur italien.

Résultats du jour

Parole à Max
« Comme prévu, on a pris nos responsabilités sur cette étape de transition. On a contrôlé le peloton à trois coureurs derrière les trois échappées. Je n’ai pas participé au final mais je sais que peu d’erreurs ont été commises. Peut-être aurait-il fallu que Caleb soit placé un rien plus tôt dans la roue de Viviani… c’était tout de même un sprint en faux plat descendant qui ne nous favorisait pas tellement. On essayera encore sur le prochain sprint qui devrait être vendredi. D’ici là, il y aura deux étapes difficiles dans les Vosges! »

Cinquième étape
Mercredi, 175,5 kilomètres seront à rouler entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar. Au programme, une étape accidentée avec quatre côtes : la Côte de Grendelbruch (catégorie 3 – km 44), la Côte du Haut-Koenigsbourg (catégorie 2 – km 109,5), la Côte des Trois-Épis (catégorie 2 – km 140,5) et la Côte des Cinq Châteaux (catégorie 3 – km 156). Le peloton quittera Saint-Dié-des-Vosges à 13h15 pour arriver à Colmar entre 17h20 et 17h50.

© www.letour.fr

© www.letour.fr